Angolmois tomes 1 et 2


29 novembre 2019

                Angolmois de Nanashiko Takagi édité chez Meian. Un nouveau manga historique chez l’éditeur, les Mongols sont aux portes du Japon !

  

angolmois-1-meian.jpg (189 KB) angolmois2.jpg (444 KB)

  

                Résumé : Jinzaburô Kuchii, un samouraï de Kamakura, est exilé à Tsushima où il est chargé par la fille du gouverneur, Teruhi, de défendre l’île des Mongols. Au lieu de la peine de mort, les proscrits ont reçu l’ordre de servir de pions sacrifiables. Ils doivent tenir sept jours jusqu’à l’arrivée des renforts de Kyûshû, mais face aux armes et aux tactiques étranges des Mongols, le maître du clan Sô, Sukekuni, et son fils, Umajirô, se font tuer.

  

 

                Nouvelle série historique qui cette fois-ci se passe au 13ème siècle avec l’invasion des Mongols au Japon. D’un point de vue historique on parle de l’invasion du petit fils de Gengis Khan, Kubilai Khan qui, après avoir envahi la Corée et être devenue l’empereur de chine en 1260, décide de prendre le Japon. Cette tentative va marquer la fin de l’expansion de l’empire et va durer de 1274 à 1281. Dans le manga, on parle de la prophétie de Nostradamus qui annonce que sur les terres de Mongolie va naître le Roi Angolmois qui détruirait le monde, donnant ainsi le nom à l’œuvre. Voici la prophétie le quatrain X.72 : « L’an mille neuf cent quatre-vingt-dix-neuf sept mois, du ciel viendra un grand Roy d’effrayeur : Ressusciter le grand Roy d’Angolmois, avant après Mars régner par bonheur. » On pourrait encore détailler plus cette période, mais revenons au manga. On peut dire que le scénario est bien réalisé, l’entrée en matière est convaincante, les informations sont distillées juste comme il faut. Notre héros a un côté mystérieux, et l’histoire se brode de plusieurs fils rouges de quoi nous mettre en haleine. Le mangaka nous donnera plusieurs références historiques afin de rester crédible dans son récit. Si vous allez voir plus loin, nul doute que vous comprendrez encore mieux les tenants et les aboutissants, mais rassurez-vous ce n’est pas obligatoire loin de là. Bref, l’histoire est bien racontée et nous immerge sans le moindre mal. Pour le dessin, on peut dire que c’est également parfait, le trait de Nanahiko Takagi est fin et détaillé, les personnages sont très expressifs. La mise en scène est très bonne donnant parfois des scènes violentes, mais bon c’est la guerre après tout. Pour le découpage il y a un côté old school, classique, mais maîtrisé on a aucun mal à suivre le récit. Pour l’édition, nous avons, comme d’habitude chez Meian, de la qualité le papier est épais et la couverture a une dorure.

  

                Bref, les deux premiers tomes envoient du lourd. Meian nous offre encore une très bonne histoire, foncez sans la moindre hésitation.

  

Ryudoka

 Meian: https://www.meian-editions.fr

Obtenir les deux premiers tomes de Angolmois : https://www.anime-store.fr/as/angolmois-tome-01-02-marquepage-2-livres-mangas-produit-derive-2908.html

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article